retour a l'accueil accueil -> chronique bd n° 12 (suite)

Les lectures BD de Stéfan
l'ours-polar

Le coin du buleur

par Christophe

M'as-tu vu en cadavre ? | Candélabres | La bande décimée
Les Pis rennais | Aquablue | Auschwitz

*M'as-tu vu en cadavre ?
Scénario : L. Mallet Dessin : J. Tardi
Editions Casterman
64 pages. Format 24 x 32, N&B, parution décembre 2000

 Auguste Colin, « dit Nikolson, avec un K », vient voir Hélène Chatelain, la secrétaire de Burma pour lui taper du fric. Colin est un ami de son père ; elle ne l'a pas vu depuis dix ans, le connaît à peine, mais accepte tout de même et lui fixe rancart le soir même dans une brasserie. Il ne vient pas et le lendemain, Hélène reçoit une lettre d'excuse pour le moins fantaisiste. Pour Burma « Colin ne donne pas l'impression d'être un fauché inoffensif, franc et loyal ». A son avis, il prépare un mauvais coup...
 Burma dans le dixième arrondissement, c'est peut-être pas le meilleur de la série. Le travail de Tardi est irréprochable et on passe un bon moment.

M'as tu vu en cadavre ? (couverture)

*Candélabres (T 1& 2)
Scénario & Dessin : Agésiras
Editions Delcourt
48 pages, Format 24 x 32, Couleur - parution 1999 et 2000.

Paul Klarheit ne marche plus depuis l'âge de 6 ans, à cause d'un problème de moelle épinière. A la suite d'un accident de cheval, il est sauvé par Solédango, mystérieux Candélabre, un esprit du feu. Ce dernier lui apporte la source de feu qui lui permet de remarcher. Rapidement, avec ce pouvoir extraordinaire, il se retrouve doté de « jambes magiques », qui lui permettent de devenir un des plus grands danseurs au monde. Mais rapidement, le compte de fées tourne au cauchemar, visiblement, Solédango n'est pas le seul candélabre, d'autre, biens moins intentionnés apparaissent. Et pour Paul, qui est le seul à les voir et qui n'a jamais partagé son secret, les ennuis vont commencer.
 L'histoire n'est pas des plus complexes et le dessin des plus merveilleux, mais il émane de cette série une telle ambiance qu'on est littéralement captivé, avide de connaître la suite. Belle alchimie fantastique, Candélabres est une sorte de conte polar passionnant dont la mise en couleur de Nadine Thomas est à saluer.

Candélabres (couverture)
 
 

*La bande décimée
Scénario : J-L. Cochet Dessin : J. Pourquié
Editions 6 pieds sous terre, Collection Céphalopode
N&B, parution novembre 2000. 69 F

D'après Jean-Luc Cochet La bande décimée ce sont « les aventures d'un buveur de bières dans un monde de bulles ». L'histoire commence avec le retour d'Antoine Moss, dessinateur mythique de Bd qui, ayant quitté la France depuis 10 ans, vit dans le plus grand des secrets "on ne savait plus à quoi il ressemblait, tout ce qu'on savait, c'est que c'était une star". Moss revient en France pour la remise d'un prix et se retrouve désintégré à l'explosif (bagnole piégée) dans le parking de Roissy. Le poulpe avait connu Moss, il part enquêter.
Le texte était déjà bon, l'adaptation de Mister Pourquié est excellente. Ça peut paraître excessif, mais je suis un inconditionnel du célèbre dessinateur Des méduses plein la tête (avec son collègue P. Pécherot, chez Casterman).  
 

*Les Pis rennais
Scénario : P. Dessaint Dessin : M. Pichelin & G. Guerse
Editions 6 Pieds sous terre, Collection Céphalopode
N&B, parution novembre 2000. 69 F

« Un homme mort déchiqueté par une peluche immense. Seul un ours a pu faire ça. Le problème, c'est que l'ours n'attaque pas l'homme. En outre, ça fait belle lurette qu'il n'y a plus d'ours en Ariège ». Ajoutez-y une grève des brasseurs de bière, une dispute avec Cheryl... Il n'en faut pas plus à Gabriel pour partir voir ce dont il retourne.
Une fois habitué au trait, le tout se lit facilement... Dommage qu'il y ait quelques problèmes d'adaptation donnant des pages emplies de textes.
 
 

Un brin de SF

Aquablue (couverture)

*Aquablue (second cycle)
Scénario : T. Cailleteau Dessin : C. Tota
Editions Delcourt
96 pages (l'intégrale) Format 24x32, Couleur (I. Rabarot), parution novembre 2000.

La paix étant revenue sur Aquablue, Nao rejoint la terre avec ses amis et le Stromboli. Mais, suite à une avarie de ce dernier (merci Carlo d'avoir joué à l'apprenti sorcier mécanicien), l'équipage se retrouve en perdition. Rapidement remorqués par un navire qui croisait par là, il n'en sont pas pour autant sauvés... ils tombent aux mains du redoutable trafiquant Syssim... et ce n'est que le début de leurs ennuis.
Deuxième cycle de la mythique série de Science fiction, Aquablue vaut pour son histoire à deux niveaux, son évasion et son dessin.

Un livre à part

Auschwitz (couverture)

*Auschwitz
Scénario & Dessin : P. Croci
Editions du Masque, Collection Atmosphère
84 pages. Format 24 x 32, N&B, parution novembre 2000.

Travail remarquable, Auschwitz est la première bande dessinée réaliste sur la Shoah. Un trait particulier et une grosse recherche sur le gris donnent à ce récit bouleversant une ambiance qui rend particulièrement bien la froideur des camps d'extermination. Fruit de longues recherches et de nombreuses interviews, ce livre saisissant est un formidable apport au devoir de mémoire et doit être montré au plus grand nombre

Christophe

Lire la chronique de Stéfan

l'ours-polar©2017 | accueil | haut de page